• Ema Toyama publié en France.

    Le shojo plus connu sous le nom de Love Mission de Ema Toyama sortit au édition Pika et dont l'auteur à aussi sortit au édition Pika  :  DGDG Dogs ainsi que plus récemment Lovely hair dont le volume 2 sortira en juin 2017 prochain. Mais penchons-nous sur ses trois mangas sortient en France.

    Qui est Ema Toyama ?

       Toyama Ema est née 23/05/1981 elle a donc 35 ans, est une mangaka japonaise qui a fait ses débuts en Septembre 2003 dans le magazine de prépublication Nakayoshi avec son manga Tenshi no Tamago.

    Gokkun ! Pūcho est considéré comme son oeuvre majeure (licencié sous le titre de Pixie Pop). Elle est édité chez Kodansha.

    Mangas publié à ce jour : 

    • Gokkun ! Pūcho - 2004 [terminé]
    • Mamacolle - 2005 [terminé]
    • Koko ni iru yo ! - 2007 [terminé]
    • 1 Love 9 - 2008 [terminé]
    • Hyakuen ! 2009 [en cours]
    • Watashi ni xx Sinasai ! - 2009 [terminé] (Publié en France chez Pika édition sous le nom de "Love Mission" !)
    • Plain Love - 2010 [terminé] (est un oneshot du manga Watashi ni xx Shinasai)
    • GDGD Dogs!- 2010 [terminé] (publié en France chez Pika édition)
    • Kamikami Kaeshi - 2013 [terminé] (publié en France chez Pika édition ) 
    • Watanuki-san ni wa Boku ga Tarinai - 2014 [en cours]

    Love Mission le shojo très connu.

    Avant tout rappelons que Yukina Himura est une jeune collégienne que ses camarades surnomment la Glaciale. Ils ont d'ailleurs pris l'habitude de s'enfuir dès qu'ils croisaient son regard.
    Ce qu'ils ignorent, c'est qu'elle est aussi Yupina, une romancière très populaire qui écrit des histoires disponibles sur téléphone portable.
    Un jour, alors que Yukina cherchait l’inspiration pour continuer son roman, elle découvre quelque chose d'insolite qui pourrait bien nuire à la réputation de Shigure Kitami, délégué et idole de l'école.

    Love Mission shojo du genre comédie, drame, romance et school Life est sorti en 2013 en France et 2009 au Japon. Ce manga a conquis les japonais mais aussi les français à sa sortie. La série contient 19 volumes mais il y a aussi eu une sacoche, un porte monnaie, un agenda, un marque page : Yukina et Akira enfant et un marque page strap : Yukina et Shigure, ce qui en fait donc selon moi  un manga un peu connu tout de même. La série est unique pour son scénario hors du commun mais aussi pour ses personnages. L'histoire ainsi que les personnages sont vivant presque réel, pourquoi ? Tout d'abord parce qu'il y a une histoire autour de chaque personnages ainsi que de profond sentiments. De plus on peut s'identifier à eux grâce à leur propre personnalité ! L'histoire se passe sur 19 volumes mais à aucun moment on ne s'ennuie car il a une évolution de chaque personnages, l'évolution peut-être prise par des détails simplistes comme par exemple les cheveux de Mami qui était court au début sont au fur et à mesure plus long, les rapprochements entre les personnages, les masques qui tombent ou même les personnalités qui deviennent plus douces ou alors plus dur. Mais chaque personnages à son propre secret, ses propres peurs, chaque personnages est traité en "humain". Ils ne sont pas que des dessins. Les paysages changent mais l'auteur fait bien de marquer une certaine limite à ne pas franchir.

    En ce qui concerne les couvertures, elles sont plutôt "sensuelles" j'entends par-là qu'elles nous tapent à l'oeil directement et que bien qu'elles restent dans le shojo ce ne sont pas de simple couverture avec un personnage X qui fait quelque chose de mignon comme tenir une fleur. Non, je ne dirai pas non plus qu'elles sont érotiques car ce serait faux mais elles ont une petite touche de sensualité dans les personnages ce qu'on peut retrouver à la l'intérieur de manga de temps à autre. Mais en aucun cas le manga contient de scène osé ou ne serait-ce que "Ecchi", le shojo reste shojo (ce qui n'est pas toujours le cas dans certains shojo !). Les couvertures sont donc sublimement bien faite avec dessus nos cinq héros principaux. Pour ce qui est du dessin, les courbes de personnages sont respectés. D'autant plus que au départ du manga, les traits des personnages (comme tout manga) ne sont pas bien défini mais au fur à mesure des tomes les traits se posent et deviennent définitif. Par exemple au début, Shigure et Akira avaient un visage plus "enfantin" alors que quand on regarde à la fin, ils ont un visage plus défini qui part plus dans le "jeune homme" même chose pour Yukina et Mami. Bien sûr ce changement ne s'est pas fait comme ça il a prit plusieurs tomes. Personnellement, j'ai accroché et j'accroche 5oujours le manga, il fait parti des meilleurs shojos selon moi déjà par son originalité mais aussi parce que ce manga suit bien plusieurs étapes avant d'arriver à une conclusion final. Je regarde donc ce manga à tout les mordus de shôjo. Et pour finir sur Love Mission : un piège qu'on tend ne se referme t'il pas sur nous quand il est découvert par une personne ? 

    Dans lombre du premier ?

    Pourquoi le manga serait-il resté dans lombre de Love Mission ? Kanna Tezuka est une jeune mangaka de 15 ans seulement. Grâce à son talent, elle est déjà publié en temps que "pro". Lors de son entrée au lycée, tout ce passe pour le mieux : la journée commence par un cours sur la réalisation de manga, sa spécialité. Mais elle déchante vite quand elle se rends compte que les cours de son professeur est inutile ! Par la suite, elle fait la connaissance de trois très beaux garçons qui veulent eux aussi devenir des artistes et décident de prendre Kanna comme professeur !

     

    DGDG DOGS est un shôjo du genre comédie, romance, school Life et slice of Life sortit en France en 2016 et au Japon en 2010. Cette série est resté dans lombre du premier déjà par sa thématique qui est la même que le premier c'est à dire  : des auteurs "secretes", des gens qui veulent nuir à leur projet, des dessins ressemblant aux personnages de Love Mission. Mais ce n'est pas tout, pour ma part, j'ai trouvé ce manga un peu "plat". Yukina et Kanna se ressemble beaucoup sur tout les plans possible et elles ont du mal à ressentir une émotion qui les submerge. J'ai tenté à plusieurs reprises de me plonger dans le manga mais je n'accroche pas sûrement parce que j'ai dû lire Love Mission en premier et que donc forcément DGDG DOGS m'a quelque peu déçu. Mais ce n'est pas tout, Love Mission avait eu droit à une bande-annonce alors que cette série non. Cette série est restée dans lombre presque oublié. Pour ma part, je n'ai pas appris sa sortie uniquement quand je me suis rendue dans une librairie par hasard. Bien sûr, ce manga peut-être être bien, je ne dis pas le contrairement mais je pense que ce manga n'est pas celui le plus réussi de l'auteur. 

     Un nouveau shojo ? Une nouvelle ère pour le mangaka ? 

    Le nouveau shojo Lovely hair dont l'héroïne Mashiro à un an lorsqu'elle interrompt une étrange cérémonie familiale. Depuis ce jour, des Dieux se sont refugiées dans ses cheveux. Ainsi totalement isolée, Mashiro a toujours vu le monde à travers des barreaux et des livres. Cet enfermement va faire naître en elle le vœux d’être enfin libre. Son petit univers va se retrouver chambouler quand, à l’âge de 13 ans, elle parvient à s'échapper de sa chambre. Son souhait va être entendu par l’un de ses occupants divins.

     Le manga Lovely hair ou Kamikami Kaeshi du genre comédie, fantastique, harem et romance, il est sorti récemment en mai 2017 en France mais dont la parution au Japon a été faite en 2010 et dont la série s'est terminé sur 8 volumes, c'est un manga totalement différent des deux premiers parus chez Pika. Ce nouveau manga n'a rien n'a voir avec les deux précédents déjà par sa thématique mais aussi les dessins. Cette série se base sur les divinités ce qui change du genre "school" c'est à dire tous ce qui sur une vie étudiante. Dans ce manga on a aux rendez-vous : du combat, de l'amour, des Dieux  ! N'est-ce pas palpitant ? D'après moi si car l'auteur à du sortir de sa zone de confort pour faire de ce shôjo le nouveau shôjo qui arrivera probablement en tête de liste après Love Mission ou même avant ! Ensuite, ce manga est remplie de belle couleur sur les couvertures et mettent en scène les différents dieux avec l'héroïne. Mais ce n'est pas tout, le style de l'auteur étant enfin bien défini grâce à ses mangas sortient au Japon. Pourtant comme tout bon mangaka, on reconnait bien son style de dessin qui est maintenant peu semblable à son premier manga paru chez Pika même si il y a quelques similitudes et c'est normal par exemple le dieu du feu ressemble un peu à Hisame de Love Mission mais je ne dirais rien dessus car il est normal que l'on trouve des traits identiques dans les mangas mais il ne faut pas en abuser bien sûr !

    Du côté de l'histoire, tout est bien expliqué et décrit comme il le faut, les dessins sont agréables. Le scénario est original, des dieux sortant d'une chevelure, ce n'est pas commun il faut dire. Surtout que c'est entraînant, tout s'enchaîne directement et on arrive facilement à se plonger dans l'histoire. Non il n'y a pas à dire, ce manga est original, les personnages sympathiques. C'est donc avec hâte que j'attends de lire la suite ! 

     
    « [Light novel] Au top du mois #83[Anime] Au top du mois #84 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :