• [L.N.] Orange T.3 #18

    Synopsis
    Naho ne peut se résoudre à imaginer un futur dans lequel Kakeru ne serait plus de ce monde. Aussi, la jeune lycéenne réussit à prendre sur elle, et à suivre les recommandations inscrites sur la lettre qu'elle a reçue. Pourtant, un jour, elle réalise que les événements commencent déjà à différer de ceux qui lui avait été prédit. Mais alors qu'elle se sent incapable d'en faire plus, son ami Suwa lui fait une étonnante révélation !
    INFORMATIONS
    .


    TITRE : Orange
    MANGAKA : Ichigo TAKANO & TOKIUMI Yui
    Genre : Light novel
    NOMBRE DE Tomes: 3
    ÉDITEUR : Akata  & Nishita Edition 
    prix : 12.99€
     

    Orange, manga de Ichigo Takano, adapté par la suite en animé de douze épisodes puis en Light Novel avec à son compte seulement trois tomes. C’est Yui Tokium l’autrice qui transforme le manga en roman en prenant en compte chaque événements à la lettre, elle réussit avec brio à écrire les trois tomes paru chez Akata dans la collection So Shôjo.
    J’ai vraiment adoré ce dernier volume, il respecte bien les codes de la mangaka mais aussi, l’autrice découpe le roman en trois parties, ce qui nous permet d’apprécier grandement le roman.

     

    Pourquoi ?

     

    Nous retrouvons donc notre petite bande d'ami dans ce dernier volume décisif pour Kakeru qui décidera de si il veut vivre ou non, j’ai vraiment été prise par la lecture. La lecture est fluide comme toujours, les mots sont simples et parfois cru, j’ai pu être surprise à certains moment du langage de tel ou tel personnage tellement les mots sont à l’opposé du caractère ! Toutefois, c’était un très bon roman que j’ai dévoré en seulement quelques jours. En plus de cela, j’ai relu le livre deux fois tellement j’ai apprécié et pourtant, je ne suis pas du genre à relire un roman…

    Pour ce qui est de la structure du roman, il est coupé en trois partie, nous avons également des dessins du mangas qui sont joint à l’intérieur du livre.

    Comme j’ai pu le dire, l’histoire est coupé en trois parties, la première n’est autre que celle où Suwa, Hagita, Naho, Takako et Azusa alias Azu, doivent essayer de le sauver coûte que coûte en ayant recours à la lettre de leurs doubles dix ans dans le futur, cette partie pourrait donc s’intitule “Si kakeru avait été sauvé. La deuxième partie porte le nom de “Si Kakeru n’avait pas été sauvé” et “la dernière partie, Naho et les autres, dix ans plus tard.

     

    Concernant la première partie, nous avons donc une course contre la montre pour sauver Kakeru, la petite bande avaient d’ailleurs tout prévu grâce à la lettre mais cela n’empêche pas l’inévitable, même si grâce à eux, Kakeru prend la décision de vivre. J’ai beaucoup aimé cette partie du roman étant donnée que nous savons comment il a été sauvé. Cependant, même si nous savons que Kakeru sera sain et sauf, j’ai trouvé intéressant de savoir ce qui le sauve vraiment. Les événements ont certes été précipité mais c’est bien mieux, si le roman avait plus développait certaines parties, le livres auraient été plus long et peut-être plus chiant ? L’auteur décide d’aller à l’essentiel.  

    Au contraire de la deuxième partie où là, nous voyons l’histoire parallèlement, j’entends par-là, que lorsqu’il décide de se suicider, il ne pense qu’au fait de demander “pardon” à sa mère, il ne pense pas à ses amis, ni à Naho. Dans cette partie, tout ce qui intéresse Kakeru c’est sa mère, s’excuser auprès d’elle car il pense qu’il n’a pas le droit vivre, qu’il l’a tué. Il porte un lourd et ne le partage avec personne, il est bien plus malheureux, triste, renfermé sur lui que dans la première partie.

    Si je devais comparer les deux parties, je dirais que Kakeru est plus ouverte, plus “heureux” dans certains moment, qu’il parle de ses soucis et donc, il exprime ce qu’il ressent, si il ne l’avait pas fait, qu’il aurait tout gardé pour lui peut-être qu’il se serait produit l’irréparable. Mais, grâce aux lettres, aux changement de ses ami(e)s, du fait qu’il tombe amoureux et qu’il est concrétisé, il souhaite vivre, il ne veut pas renoncer à sa vie. C’est ce que j’ai aimé en lisant les deux parties, voir quelle tournure aurait pris le roman SI il n’y avait pas eu de lettre et donc, qu’il aurait perdu la vie.

    Ensuite, la dernière partie du livre concernent Naho et ses ami(e) sans Kakeru, Naho est mariée à Suwa comme vous le savez, du moins je l’espère… Dans cette dernière partie, nous apprenons comment l’idée de la lettre leur est venu à l’esprit, nous apprenons que chacun d’eux souffres et que la disparition de leur ami de lycée a mit une certaine distance entre eux, distance brisé le jour où ils se revoient tous et qu’ils échafaudent leur idée de sauver Kakeru.

    J’ai trouvé ce moment très touchant, pas aux point de pleurer mais j’en ai tout de même eu le coeur serré.

     

    L’auteur touche son public avec un sujet sensible, bouleversant : la perte d’un proche, elle est liée à une histoire de monde parallèle où les événements peuvent être différents, modifiés grâce à une aide extérieur. C’est un manga original conçu par l’auteur, je ne pensais en aucun voir ce genre de manga apparaître un jour et qu’ensuite ce manga serait adapté en livre. C’était une sacré surprise je peux vous le dire, mais je ne regrette pas, il valait vraiment le coup  d’être lu et je suis contente de connaître enfin l’histoire ce manga, grâce à ce roman. D’ailleurs, l’auteur démontre parfaitement le parcours des différents personnages, il est conforme aux attentes de la mangaka !


    Passons donc au Protagoniste : Naho, a beaucoup mûri depuis le premier tome, elle est beaucoup plus sûr d’elle, elle est plus en à l’écoute en prenant en compte cette fois-ci des sentiments d’autrui, elle comprend donc un peu plus même si elle n’en reste pas moins maladroite... Elle exprime également et enfin ce qu’elle a à dire, elle garde pas pour elle ses opinions ou sentiments, elle décide de grandir et d’assumer ce qu’elle ressent, elle prend conscience qu’elle est faible mais qu’elle peut très bien se débrouiller seule sans toujours se reposer sur ses deux fidèles amies. Elle agit enfin comme une grande sans se faire materner. On peut aussi observer qu’elle a bien plus de volonté, elle décide pour elle ce qui peut-être bien que cela soit pour ses ami(e)s ou bien pour elle-même, elle fait en sorte de ne plus avoir de regret.

    Je trouve l’évolution de Naho vraiment positive, au départ, je ne pouvais me “l’encadrer” que cela soit dans l’animé ou dans le roman, Naho était insupportable pourtant, le fait qu’elle est reçu cette lettre du futur, l’a forcé à agir et à se réveiller de son quotidien assez confortable.

    Toutefois, Naho est aussi la protagoniste avec le plus de responsabilité sur les épaules contrairement aux autres, même si ses ami(e)s ont le même objectif qu’elle, ils n'ont pas ce poids qu’elle porte puisque c’est en partie grâce à elle, à l’amour qu’elle porte à Kakeru qu’il choisit de vivre !

    Je peux donc affirmer que le fait que Naho ait eu une lourde charge sur ses épaules si frêles, une responsabilité immense, elle a su grandir, changer et devenir une jeune fille qui comprend mieux le monde qui l’entour, qui comprend que la vie est importante et qu’elle doit être vécu sans regret.

     

    Mais ce n’est pas la seule qui grandit et qui porte une lourde charge sur ses épaules, Suwa, son meilleur ami, amoureux de Naho, garde deux terribles secrets. Le premier assez évidemment et celui qu’il a des sentiments pour cette dernière mais qu’il refuse de les lui avouer car il souhaite sauver Kakeru, mais ce n’est pas la seule raison, la véritable raison est bien plus compliqué en réalité. Le deuxième secret, est le fait qu’il soit marié à Naho dans le futur et qu’il ait fondé une famille avec cette dernière.

    Suwa est probablement le personnage qui souffre le plus puisqu’il cache à la fois ses sentiments à son amie comme j’ai pu le dire mais aussi un potentiel avenir avec elle. De plus, il doit prendre sur lui et céder sa place à Kakeru pour que lui, puisse voir son amour concrétiser avec Naho. Suwa n’a donc pas le droit de goûter au même bonheur que son ami Kakeru. Pourtant, Suwa est un jeune homme qui pense bien les choses, il ne dramatise pas, il prend sur lui et agit en adulte. Il est aussi l’un dès plus mature de la bande. Ce que j’apprécie chez ce personnage, c’est le fait qu’il veille sur ces ami(e)s de loin, il conseille, prête une épaule pour pleurer mais fait aussi attention à ce qu’il passe. En plus de cela, il est prêt à évoquer, dire des phrases durs dans le seul but d’aider ses ami(e)s. C’est vraiment un protagoniste attachant et je trouve dommage qu’on ne le voit pas un peu plus !

     

    Ensuite, concernant Hagita, il est quelque peu la victime, le clown du groupe mais aussi le plus sérieux, il n’est pas spécialement développer comme Takako ou Azu, on pourrait les considérer de protagonistes secondaires. Je trouve d’ailleurs dommage qu’ils soient moins développés, j’aurais aimé apprendre à les connaître… Toutefois, de ce que j’ai pu lire, apprendre sur eux, je peux dire que Azu, c’est le genre de fille à faire semblant de ne pas voir, de laisser les choses se faire, de profiter de la vie et de rire, elle ne prend rien au sérieux. C’est typiquement la bonne copine, celle qui te donne toujours le sourire quand tu n’es pas dans assiette et c’est ce que j’aime chez elle, son côté léger, heureux de la vie est belle. Pourtant, même si les événements sont graves, elle ne dramatise pas les choses, bien au contraire, elle fait comme si elle ne les voyait. Je ne l’ai jamais vu s'énerver dans le livre… Elle n’a pas non plus évoluer

    Takako, elle, elle est un peu mère poule, elle peut paraître brusque, mais elle ne veut uniquement que le bien de ses ami(e)s, elle veille sur eux, tout comme Suwa, c’est une jeune fille qui prend les choses aux sérieux, qui à les pieds sur terre et qui s’énerve quand il le faut. Elle ne laisse pas les autres lui marcher sur les pieds, du moins, elle ne leur en laisse pas le temps ! On pu voir à plusieurs reprise qu’elle veillait sur ses ami(e)s.

    Il y a quatre scènes qui m’ont marqués : la première et la deuxième c’était avec Ueda lorsqu’elle embêtait Naho ou qu’elle voulait l'empêcher de voir Kakeru car elle était jalouse et la troisième fois c’était pour Suwa lors du nouvel an, je ne vous en dirais plus au cas où vous n’auriez pas lu encore ce dernier volume. Et la quatrième fois, je le regroupe avec toutes les fois où elle était à la fenêtre avec Azusa, Suwa et Hagita pour voir si tout se passe bien entre Kakeru et Naho.

      

    Concernant, les illustrations du roman, elles proviennent du manga d’origine, ils sont beaux mais ça je vous l’avez déjà dis ! Je ne vous ferai pas non plus un paragraphe entier pour cela étant donné que les dessins appartiennent au manga, je le ferai donc le jour où je le lirai et que je vous ferai par de mon avis.

     

    C’est donc un petit coup de cœur pour ce roman de Orange en provenance des édition Akata que je soutiens ! J’ai hâte de voir les prochains light novel qu’ils proposent !

    Pour ce qui est de Orange, j’ai beaucoup apprécié sa lecture, je ne le relirai peut-être pas une deuxième fois ou troisième fois pour ma part, je vous le conseille à vous si vous aimez Ichigo Takano avec son manga ou bien même l’animé et le film.

    Le roman est léger, il se lit très vite et il est aussi intéressant de découvrir plus de détail, de voir comment un autre auteur peut voir Orange et de pouvoir faire la différence avec le manga.

    Voilà, je pense en avoir dit assez pour ce tome et pour cette série. J’espère que l’article vous a plu, que le roman vous a plu que Orange vous a plu. N’hésitez pas de laisser un commentaire pour me faire part de votre avis, ça fait toujours plaisir et on se dit à bientôt pour une prochaine review !

    BakaNekoReviews de Minokoto
    Admin du blog passionnée de mangas, animés et surtout de japanimation en générale mais surtout du monde web. On m'appelle aussi la dévoreuse de livre !

     

    « [Light novel] Roman Sasuke #2Design #2 : Koneko'Choco »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :