• [Manga] Euterpe T.1 #32

      

    EUTERPE©2017artofK/EditionsH2T

    Synopsis

    « Tout les oppose, ils vont devoir apprendre à s’accorder !»

    A la mort de son grand-père, Jon, jeune pianiste de génie en pleine dépression retourne dans la maison de son enfance pour se reposer et s’éloigner du monde du spectacle. A peine est-il arrivé qu’une série d’étranges événements vient troubler le calme de la vieille maison: le soir il entend quelqu'un jouer du piano mais ne voit personne. Croyant reconnaître la manière de jouer de son grand-père décédé, Jon se lance à la poursuite de ce fantôme qui ne cesse de le hanter. Il tombe alors nez à nez avec Kal, une adolescente se proclamant la dernière élève de son grand-père disparu, et qui ne supportera pas la présence du jeune prodige.

    INFORMATIONS
    TITRE : Euterpe
    MANGAKA : Art-of-K
    Genre : Josei
    NOMBRE DE Tomes: 2
    ÉDITEUR : H2T
    prix : 7.95€

     

     

    Euterpe, manga des éditions HT2 en seulement deux tomes, est un manga français dont le sens de lecture diffère d’un manga japonais, ce qui peut surprendre au premier abord, puisque beaucoup d’entre nous ne doivent pas être habitués. Moi même, je me suis laissée avoir, j’ai lu de droite à gauche plutôt que l’inverse, un simple réflexe. Par ailleurs, je n’ai auparavant jamais lu de manga dessiné, écrit par un(e) français(e) c’est donc une grande première pour moi. Je ne suis pas déçue de ce premier tome et j’attends le deux avec impatience. J’avais un préjugé sur les mangas made in France mais maintenant je vais essayer de me laisser tenter un peu plus souvent...

    On pourrait par la même occasion, rapprocher Euterpe à un fameux titre japonais qui vous a probablement marqué l’esprit, je parle ici de Your Lie In April (Shigatsu Wa Kimi No Uso). Si Your Lie in April est touchant, dramatique, émouvant, notre titre se défend tout aussi bien sur sa thématique mais aussi parce que la mangaka a donné un sens caché à son titre.

    Mais là encore ce n’est pas tout car si les thématiques se rapprochent, le sens du titre change tout et offre une authenticité unique ! Car oui, il faut se dire, seul les curieux auront cherchés sur internet cet élément mystère mais ne vous en faites pas, je vais vous en parler et vous éclaircir.

     

    Abordons sans plus attendre ce sens cachée qui n’est autre que ce titre avec un aspect mythologique. Je pense qu’à beaucoup d’entre vous, ce titre ne dit rien. Pourtant, en faisant des recherches, on apprend beaucoup d'éléments, éléments qui sont à prendre en considération puisqu’il s’agit là, d’un message, d’un indice laisser par la mangaka.

    Euterpe en grec ancien signifie «qui sait plaire» ou «charme», Euterpe est aussi la Muse de la musique, fille de Zeus et de Mnémosyne. Elle est la créatrice de la flûte double appelé "autos". Et, elle est reconnaissable à son apparence de jeune adolescente à sa tignasse rousse et ses yeux bleus. Et comme on peut le voir dans le manga, notre petite Kal est rousse aux yeux bleus, serait-ce une coïncidence ? Non je ne pense pas, mais cela suppose donc, que l’autrice compare Kal à la muse ? Ou peut-être même, qu’elle est une sorte de réincarnation. Pour le moment, on ne sait pas vraiment peut-être que la question est soulevé dans le prochain tome, ou peut-être pas. Nous verrons bien. Toutefois, il est intéressant de voir que cet muse Euterpe charme ce qui l’entoure, on peut donc d'ores est déjà imaginer que Jon tombera sous le charme de cette petite !

     

    [Manga] Euterpe T.1 #32 
    EUTERPE©2017artofK/EditionsH2T

    Pour continuer sur cette protagoniste, on peut voir qu’elle est très importante. C’est elle qui est, dans un certain sens, un obstacle pour Jon, le petit-fils du Maestro décédé.

    Kal n’est pas méchante, loin de là, cependant, c’est une adolescente au cœur blessée qui a dû faire face à l’abandon de son père mais aussi au décès d’un proche. Nous n’avons qu’un seul flash-back heureux concernant son père puis un panel de flash-back tant heureux que triste concernant le Maestro. C’est à partir de ces retours en arrière, que l’on peut comprendre ce qu’elle ressent, on a de l’empathie pour elle.

    Mais pour revenir là où j’en étais, la raison pour laquelle elle déteste Jon n’est autre le fait que son maître ne cessait de parler de son petit-fils, de lui faire des éloges, qu’il l’attendait avec grande impatience mais que ce dernier ne s'est jamais présenté. Pour Kal, elle était la seule à être présente pour le Maestro. Que cela soit dans sa maladie comme le jour des funérailles, elle a toujours été là pour protéger ses souvenirs, sa mémoire et la maison. Selon elle, elle est la seule qui est capable d'hériter de la mémoire de son maître et de pouvoir la protéger.

    Bien qu’elle démarre au quart de tour, qu’elle s’énerve pour un oui ou un non, n’oublions pas que c’est avant tout une jeune fille blessée qui essaie de se reconstruire. Elle est de nature plutôt gentille, généreuse même si elle ne semble pas vouloir le montrer.

    Par ailleurs, comme on peut le voir, et que j’ai pu vous le dire, bien qu’elle déteste Jon, elle est tiraillée entre deux sentiments. D’un côté, elle a pitié de Jon, elle voit qu’il souffre de l’absence de son grand-père, qu’il s’en veut terriblement. Elle veut l’aider, elle le fait même mais d’un autre côté, elle le déteste, elle ne veut pas le voir, elle ne veut rien avoir avec lui. Elle est perturbée par ses deux sentiments étant donnée qu’elle est la plus à même de le comprendre.

    Mais la encore ce n’est pas tout, elle est différente de Jon dans le sens où ils sont tous deux contraire, que cela soit dans le caractère, la personnalité comme lorsqu’ils jouent, touchent la musique, le piano. Kal est plutôt du genre sauvage, fougueuse, elle joue avec les sentiments, l’instinct et surtout ses émotions et sentiments. Elle a une approche de la musique plus naturel et touchante que Jon.

     

    Jon à son contraire est un véritable robot, il le dit lui même. Il n’est pas capable de jouer avec ce qu’il ressent alors que c’est ce qu’il avait appris avec son grand-père. Il a fait de grande école de musique, des concours, il est un musicien célèbre, talentueux, accompli et pourtant, il n’est pas capable de jouer avec son cœur et il s’en rend compte. Il respecte la partition jusqu’au moindre détail sans apporter sa petite touche personnelle.

    Au moment de l’histoire, Jon n’est même plus capable de jouer. Il semble malheureux, en pleine dépression. Il regrette de ne pas avoir été là pour son maître, son grand-père, un membre et unique de sa famille étant donnée qu’il n’a plus ses parents.

    Jon est revenu chez son grand-père pour une sorte de retour au source, il cherche l’inspiration, le pardon pour pouvoir jouer de nouveau.

    Il me fait beaucoup penser à Kôsei, ils se ressemblent malgré la différence d’âge et Kal à Kaori. Pour en revenir à notre petit protégé, Jon est jeune homme plutôt simple, bien qu’il soit gentil, il passe son temps à s’énerver sur Kal, sans raison apparente alors qu’ils pourraient très s’entendre. Il la taquine de temps à autre, signe que tout de même il l’apprécie ne serait-ce qu’un peu.

    On ne sait pas grand chose de Jon, on connaît sa situation familial, on a bien un flash-back avec son grand père quand il était petit au premier chapitre mais c’est tout. On a aussi une idée de ce qu’il peut ressentir mais c’est tout, il n’est beaucoup mis en avant or mit dans sa tristesse. Et j’ai envie d’en savoir plus, savoir qui il est vraiment, ce qui s’est passé durant les cinq ou six dernières années de sa vie. Pourquoi n’est-il pas venu au funérailles de son grand-père ? J’ai beaucoup de question sans réponse concernant ce personnage… J’ai hâte de voir si le tome deux répondre à mes questions.

     

    [Manga] Euterpe T.1 #32
    EUTERPE©2017artofK/EditionsH2T

    Pour ce qui est de l’histoire, je vous en ai parlé un peu au travers des personnages, même si il s’agit de leur histoire. Mais je vais vous parler un peu en quelque phrases seulement de l’histoire en général.

    Nous suivons donc Jon et Kal, petit-fils et élève du grand Maestro, l’une en veut à l’autre de son absence et l’autre l’ignore. Cependant, ils ont la même souffrance en eux.

    Le rythme de l’histoire est plutôt soutenu, il n’est ni trop rapide ni trop lent. On a tous les éléments nécessaire pour apprécier ce premier tome. D’ailleurs, pour réussir à clore le manga en seulement deux tomes, c’est du génie. Pourquoi ? Pour la simple est bonne raison que rien n’est laissé au hasard, la mangaka a réussi à trouver le juste milieu pour développer et écrire, dessiner son manga.

    Pour continuer sur la trame, l’histoire n’est pas que malheureuse, triste, déprimante, nous avons des moments de joies, de rigolades ce qui ne plombent pas le manga. Et c’est génial. Cette petite touche de joie, d’émotion donne du cachet au manga.

     

    Pour ce qui sont des dessins, je les trouve tout simplement sublimes. Je ne pensais pas que les dessins de ce mangas pouvaient être aussi magnifique ! J’ai été emporté par l’univers du manga juste avec les mangas.

    J’avais hésité au départ à acheté ce manga pour deux raisons assez bêtes : la première, c’était un manga français et pour moi les français ne pouvaient pas de bons mangas comme les Japonais. Cependant, grande surprise, le manga est vraiment excellent, s’arrêter au fait que ce soit un manga français est juste stupide tout simplement. Mais on fait tous des erreurs…

    Deuxième raisons, la couverture, je n’étais pas emballée par les dessins de la couverture que cela soit la première ou bien même quatrième de couverture. C’est le premier manga que je vois dessin à la tablette graphique et cela m’a perturbé. Mais après avoir feuilleté le manga, j’ai eu comme une sorte de coup de foudre.

    Les dessins sont extrêmement détaillés, les précisions et la netteté sont vraiment parfait.  

     

    [Manga] Euterpe T.1 #32 
    EUTERPE©2017artofK/EditionsH2T

    Pour conclure sur ce manga, c’est avant tout un grand coup de coeur. Lors de sa sortie, je n’étais pas emballée. Cependant, à force de le voir dans la boutique de manga, sur instagram, je me suis renseignée et c’est en voyant les dessins que ça était fatal pour moi. Sans même posée de question, je suis allée à la librairie le soir même, en priant qu’il soit toujours là. Il était là.

    Après la lecture de ce manga, que j’ai lu à une vitesse prodigieuse, je n’ai cessé de sourire à certains moments, d’être triste et compatissante pour les personnages. Je l’ai lu tellement vite, qu’une deuxième, troisième lecture s’en est suivi et j’étais tout simplement au paradis. Moi qui pensais que les mangas français ne valaient pas ceux des japonais et bien je peux vous dire que j’avais tort. On est peut-être loin derrière eux, pour le moment, étant donné que l’essor du manga commence à peine en France mais dans vingt ans, dix ans, qu’est ce sera le marché du manga en France ? Je suis curieuse et j’ai hâte de voir ça ! Je vous conseille donc le manga avec un grand oui, en plus en deux tomes c’est assez facile d’accès ! En tout cas, j’espère que la review vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire avec votre avis du manga, de l’article, ça fait toujours plaisir et on se dit à bientôt pour une nouvelle review !

    BakaNekoReviews de Minokoto
    Admin du blog passionnée de mangas, animés et surtout de japanimation en générale mais surtout du monde web. On m'appelle aussi la dévoreuse de livre !

     

    « [Manga] Sos Love T.1 #31Pour vous. »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Octobre à 12:26

    ça me donne vraiment envie de l'acheter , en plus j'ai hésité à le prendre à Japan expo , j'ai pris à la place Deep Scar de Rossella Sergi qui est un manga des mêmes éditions H2T,grâce à ton article obligé je l'achèterai ;D , merci pour ton article 

    • Voir les réponses


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :