• [Manga] Our Summer Holiday #11

    Synopsis
    Natsuru, 11 ans, est la star de son collège et jeune espoir du football. Il se retrouve mis à l’écart le jour où il refuse les chocolats que lui offre la plus jolie fille de l’école. Seul, il fait la connaissance de Rio, une fille de sa classe qui est rejetée par ses camarades à cause de sa très grande taille. Ils vont petit à petit se rapprocher et Rio va alors lui avouer son lourd secret. 
     
     
    INFORMATIONS
    .


    TITRE :  Our Summer Holiday 
    Auteur : Ozaki Kaori
    Genre : Shôjo
    NOMBRE DE Tomes: 01
    ÉDITEUR : Delcourt/Tonkam
    prix : 6.95€
      

    Our Summer Holiday, un one-shot de Kaori Ozaki. Our summer holiday est un véritable shônen plutôt atypique, cet one-shot se passe le temps d’un été seulement, un été inoubliable dans le sens où il traite de manière touchante et sensible le thème de la famille avec l'abandon et la trahison. Je ne m’attendais pas absolument pas à cela en lisant ce manga, je pensais qu’il serait plus calme et doux, pourtant, au contraire, ce manga est amer, frustrant, il nous bouleverse pendant un court instant !

    Pourquoi ?

    Tout d'abord, l’histoire, elle n’est pas des plus simples, nous avons deux enfants âgés de onze presque douze ans, ils sont sur leur fin d’année de primaire et se rendent dans peu de temps au collège, ils rentrent également dans l’adolescence et sur le questionnement de soi, mais c’est aussi la période où ils doutent de tout et se demandent à qui faire confiance. Nous avons donc deux personnages principaux et un troisième, un enfant de huit ans ou peut-être neuf qui pourrait être éventuellement comparé à un fardeau pour Rio puisqu’elle doit s’occuper de lui en priorité avant de s’occuper d’elle-même.

    Le scénario nous entraîne dans une réalité dur et cruelle. D’un côté, nous avons un enfant, Natsuru, élevé par sa mère, seule, étant donné la disparition de son père lors de son enfance et de l’autre, Rio et son petit frère, Yûta, qui sont seuls mais qui partage un très lourd secret.

    Dès le début la mangaka nous envoie des éléments phares, des indices, du suspense avec certains plans de dessins qui ne sont pas anodin ou même certaines formulations de phrases qui ne sont pas là par hasard !

    Elle met le ton également en donnant à certains adultes un rôle dur, faible, on aperçoit également que dans la façon dont le manga a été conçu, les adultes ne sont pas mit en valeur, ils ont même un second rôle. C’est d’ailleurs la distance avec ces adultes qui créait le manque de communication mais aussi le secret qui plane autour de Rio et de son frère.

    On peut apercevoir aussi un côté du manga que je qualifierai de sombre très portait sur le drame, j’entends par-là, que l’on entend souvent évoquer la maladie, le décès d’un proche, la peur, la déception, sans oublier la trahison... Ce petit côté “sombre” du manga comme j’ai pu vous le dire est ce que je trouve le plus touchant puisque c’est en partie ce qui anime l’oeuvre. 

    J’aime beaucoup l’histoire qu’a conçu l’autrice, elle n’est pas des plus joyeuse certes, mais donne un sacré pincement au coeur, elle est attachante et pour ma part, j’ai eu envie d’aider Rio et Natsuru.

    Concernant les flash-back, nous en avons très peu au début, ils n’expliquent pas grand chose, il s’agit plus de nostalgie, cependant, plus l’histoire avance et plus les retours en arrières sont touchants et explicatifs des actions de certains protagonistes.

    Pour ce qui est du manga en lui même et dans sa globalité, on sent la douceur, la légèreté, l’innocence de l'enfance mais aussi la souffrance que cette enfance aura apporté à nos deux protagonistes, ils en sortent plus mûr et plus responsable, même si la fin est assez frustrante...Je me suis beaucoup attachée aux différents personnages de l’histoire et ça était le coeur lourd que l’histoire ainsi que nos deux enfants resteront inoubliable.  

    J'ai aimé ce côté du manga, ce petit côté léger où peu importe ce que fait le protagoniste masculin Natsuru, car la moindre attention touche et rend heureuse notre protagoniste féminine. On voit aussi que ce n'est pas l'argent qui rend heureux et que même avec rien tu peux t'en sortir si tu es forte et que tu as de la volonté !

    Our Summer Holiday nous présente le combat durant un été de deux enfants arrivant bientôt dans l’adolescence et d’un petit garçon qui luttent pour vivre et ne pas être séparé. Un manga touchant au protagonistes attachants.

     

    Pour les protagonistes, nous en avons peu, un cercle quelque peu fermé étant donnée que les principales ce compte sur les doigts d’une main, toutefois, les secondaires sont plus nombreux.

    Rio, jeune fille discriminée pour sa grande taille et pourtant très mignonne, sensible et douce. Elle laisse couler et les autres dire, elle ne s’occupe pas de ce que peuvent dire les autres d’elle, elle a un comportement très mature pour une fillette de onze ans seulement !  Elle porte un très lourd fardeau et semble culpabiliser voir même tourmenter, on le voit très clairement à certaines évènements. De plus, elle essaie tant bien que mal de s’occuper de son petit frère, elle est innocente, mais cette innocence fait qu’elle souffre de l'absence de son père, on voit qu’elle ne peut pas tout supporter seule, qu’elle a besoin d’aide mais elle est seule et ne paraît très heureuse dans cette vie. Pourtant, lorsque Natsuru arrive et chamboule tout, les deux enfants vont se rapprocher et rendre cette été inoubliable, il sera gravé dans leur mémoire.

    Rio devient plus heureuse en apparence avec l’arrivé de de Natsuru, mais qu’en-t-il de son fort intérieur ? Elle est comblée, elle a quelqu’un d’extérieur sur qui elle peut compter, partager son secret et donc à qui faire confiance, c’est peut-être un enfant mais il fait de son mieux pour s’occuper de Rio et de son petit-frère, ensuite, même si elle est heureuse, elle a un très gros poid sur le coeur dont elle ne sera délivrait que bien plus tard !

    Elle est très touchante Rio, on sent qu’elle est fragile, qu’elle garde espoire et essaie de croire en son père même si c’était peine perdue !

    Natsuru quant à lui, il n’a pas de père, même si il a pu vivre quelques années auprès de se dernier, il est élevé seulement par sa mère. C’est tout d’abord un garçon timide qui arrive, puis plein d’entrain qui aime avant tout faire du foot et s’amuser. Il n’est pas très à l’aise avec les filles de son âge, pourtant il arrive à tisser un lien d’amitié avec Rio. Il n’est pas non plus très courageux mais pour protéger sa camarade, il est près à tout, il évolue petit à petit au fur et à mesure qu’il fréquente Rio et son frère, il comprend qu’il doit devenir plus fort pour les aider. Il essaie, mais il comprend que ce n’est encore qu’un enfant et que sans adulte il ne parviendra pas à faire quelque chose de correcte…  

    Rio et Natsuru ont beaux être en primaire, ils sont très responsables et solidaires ce qui n'est pas toujours le cas dans notre société, il est donc agréable de voir dans un shônen, des enfants mature mais qui garde tout de même l'esprit de l'amusement tout en s’entraidant. Mais ce n’est pas tout, ils sont aussi très attachés l’un à l’autre, on le sent dans le manga, ils sont chacun là pour s'entraident, même si c’est plus Natsuru qui aide Rio plutôt que l’inverse.

     

    Pour ce qui sont des deux personnages secondaire “importants”, nous en avons deux plus un personnage secondaire presque au troisième plan mais qui est l’espoir de Rio et Yûta.

    On ne peut pas dire grand chose de Yûta, le petit-frère, c’est un enfant vivant mais qui semble aussi cacher un grand traumatisme, il est peureux et compte beaucoup sur sa grande soeur, ce qui est normal pour son âge. Cependant, il me fait plus penser à un fardeau, un boulet que sa soeur traîne plutôt qu’autre chose, il tient un rôle secondaire au contraire de sa soeur. D’ailleurs, il n’est pas spécialement développé, il n’a pas non plus d’évolution particulière, il partage juste les mêmes sentiments et souffrances que sa soeur mais avec moins de culpabilité.

    Pour ce qui est de la mère, Ritsuko, elle est totalement débordée par le travail, pourtant, elle prend le temps d’être à l’écoute pour son fils, c’est une mère très présente dans le foyer, elle fait de son mieux pour comprendre son fils et l’aider en cas de besoin. Elle n’est pas la mère parfaite, toutefois, on sent qu’elle donne tout ce qu’elle a pour joindre les débout et faire en sorte que son fils ait à la fois une éducation mais aussi une vie confortable sans trop en faire non plus.

    Pour ce qui est du fameux père, on entend beaucoup parler de lui par les deux enfants Rio et Yûta qui attendent avec impatience leur père, pourtant, c’est un père absent et presque fantôme. On entend beaucoup parler de lui, on le voit en flash-back auprès de sa famille heureux, mais qu’en est-il réellement ?

    Chaque personnages apparaissent avec un caractère réel, ils apparaissent donc plus vrai, plus réaliste, par conséquent, on se sent tout de même plus proche d'eux et on peut s'identifier à leurs sentiments.

     

    Passons maintenant aux dessins qui sont net et recherché dans les expressions pour toucher le public. Les planches sont aérés ce qui est agréable et l’on voit en plus de cela que l’autrice est très à l’aise pour faire des cases étroites, large, hautes, bref, de toutes tailles, elle s’est amusées aussi à faire différents plans comme de très près ce qu’on appelle des gros plans en passant par les vus d’ensembles donc plans italiens. Certaines se chevauches même, on comprend donc par-là qu’ils sont importants.

    Concernant les couleurs, elles sont plus portés sur le gris et blanc que le noir, ce qui montre que le manga n'est pas si triste que cela.

    Pour ce qui est de la couverture tout comme le titre, elle est douce, voir même chaleureuse  ! La couverture est situé au crépuscule, les personnages regardent au loin comme si quelque chose les attendaient ou attirait leur regard. Le rose, le bleu, le jaune sont très présent sur cette couverture, on sent la douceur mais aussi la l’amertume que va apporter le manga...

    Les traits des dessins sont fins, détaillés presque délicats, la façon dont Rio est dessiné me fait beaucoup penser à une petite fille fragile ce qui n’est pas faux en soi, les dessins respirent l’innocence. J’aime les dessins que l’autrice nous présente, ils sont beaux, les expressions comme j’ai pu le dire plus haut sont recherché mais aussi nous renvoie la tristesse, la joie de nos protagonistes, certains moment sont attachants et d’autres mignons juste par les dessins on est connecté au manga qui nous transmet ses émotions.

     

    Pour ce qui est de la fin, elle n'est pas décevante pour ma part, elle se finit en queue de poisson certes, sur une question mais comme l'indique le titre c'est pour un été. Our summer Holiday ne pouvait donc pas faire plus d’un tome sauf si bien sur l'auteur développe chaque jour de chaque semaines sur deux mois, là oui. Mais ce n'est malheureusement pas possible ! Malgré tout, j’aimerai beaucoup un jour avoir une suite pour savoir si Rio et Natsuru se reverront…

    Toutefois, ce manga a été un réel coup de coeur, j’ai été transporté et submergé de diverses émotions durant sa lecture, il m’a même laissé un goût amer, de tristesse sur cette fin mais ce fût un plaisir de le lire car il m’a tout de même réchauffé le coeur. Je le conseille à n’importe qui, il peut être lu de tout le monde et de tous les âges.

    Eh bien voilà, je pense en avoir suffisamment dit, je voudrais ne pas trop vous en déballer quand même alors n'hésitez pas à laisser un avis en commentaire, ça fait toujours plaisir, à bientôt, merci.

    BakaNekoReviews de Minokoto
    Admin du blog passionnée de mangas, animés et surtout de japanimation en générale mais surtout du monde web. On m'appelle aussi la dévoreuse de livre !

     

    « [Manga] Alice au royaume de trèfle #10[Manga] Re:Zero T.1 #9 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :