• Oto'Mai Watch

    /!\ Oto'MAI Watch ?

    Oto' MAI Watch est un "magasine" numérique où il sera posté ici toute sorte d'article uniquement visé sur des épisodes, films en rapport avec la Japanimation, Drama Asiatique ou même film Français ou Américain, ect... Il sera posté principalement ici ce que je souhaiterais faire partager avec vous, c'est évident. 

  • Fairy tail, manga éponyme de Hiro Mashima se terminant bientôt avec 63 tomes à son panel, Fairy tail est un shonen dont le succès s'est fait connaître bien assez tôt. Manga mêlant magie et amitié mais surtout un grosse touche de fan service ! Il continuera sa quête de séduire son public à travers l'animé. Par ailleurs, l'animé qui avait touché à sa fin avec l'arc Tartaros, Fairy tail Zero va bientôt reprendre du service en 2018 !! 

    Fairy Tail Dragon Cry est le deuxième film de ce manga, le premier étant La princesse du Phoenix et qui malheureusement selon moi, n'arrive pas à la cheville de ce deuxième film car comme l'a si bien dit l'auteur Fairy Tail Dragon Cry est juste époustouflant  !!

    Pourquoi ? 

    Tout d'abord, ne passons pas par quatre chemins, le titre est poignant. Dragon cry littéralement en Français : les pleurs du Dragon et bien entendu, tout le long du film, il en est question. C'est l'une des intrigues les plus importantes du film. 

    Concernant l'histoire, dans l'ensemble global, c'est un excellent scénario, rien à dire sur le choix des personnages ni même de l'intrigue. Par contre, des choix scénaristiques quelque peu rapide on était fait et aurait dû être évité. On commence le début, les dix premières minutes avec Natsu, personnage central après tout. Les actions s'enchaînent avec un groupe de malfaiteur dont on ne connaît pas le but ni l'origine apparaît, on comprend que se sont les futurs adversaires de nos héros. Ensuite, nous avons l'intrigue qui se construit sous la forme d'une histoire, une sorte de mythe. L'histoire du film a lieu en dehors du Royaume de Fiore, dans le Royaume de Stella, d'après moi. Ce royaume est une île au milieu de la mer assez particulière  (je ne vous en dirai pas plus). Nos héros ont donc une quête, rapporter le Dragon Cry au roi de leur royaume. Une quête assez difficile, on le voit. Elle est à la fois intense, intéressante mais surtout prenante. Même si, à mon goût, les combats n'ont pas durés bien longtemps, ce qui est assez dommage en soi. Le combat que je trouvais le plus important se situait à la fin et il n'a duré à peine moins de cinq petites minutes. Mais généralement les combats m'ont laissés sur ma faim, ils n'ont été assez exploités et pourtant les techniques des personnages étaient extrêmement badass. D'ailleurs, l'histoire en elle même va trop vite, en moins de quinze minutes on entre directement dans la quête, que dis-je dès le début en faite ! Tout s'enchaîne à une vitesse que forcement on en perd pas une miette même si  il y a de nombreuses ellipses. De plus, il y a des personnages, membre de Fairy tail dont on ne sait absolument pas ce qu'ils font dans le royaume de Stella, c'est un mystère. On ne sait pas leur but ni le pourquoi du comment. Pourtant, ils font quelques apparitions dans le film, apparitions constitués principalement de gags et d'après moi le personnage très secondaire qui contribue le plus et Juvia. On pourrait se demander si elle n'a pas un radar sur elle !! 

    Pour ce qui sont des personnages, nous avons un jeu autour de la phrase "A quoi je ressemble? " question de Natsu posait à Lucy qui lui répond "Comme / A Natsu c'est évident". On retrouve deux fois la question, au début et à la fin ce qui montre qu'il y a une réel question autour du être soi et du qui suis-je, on ne le retrouve pas qu'une fois, je pense que c'est une intrigue secondaire au film avec bien sur l'histoire des dragons ou dragon slayer. Pour ma part, je trouve les personnages toujours autant attachant, ils sont égaux à eux même mais je les trouve plus "doux, calme" ou peut-être plus mature que par rapport à la série en elle-même. Bien sur, il y a quelques gags cela va de soi pour ne pas être uniquement dans un film très sérieux ! Ils sont en plus, ultra badass, bien plus que dans la série encore une fois, ils ont de nouvelles techniques, les pouvoirs de Lucy par exemple sont bien plus poussés et sont démontrés dans le film donc on ne peut pas dire qu'elle est inutile (pour ma part j'ai beaucoup apprécié le passage où elle dansait, c'est mon passage préféré mais nous y reviendront plus tard dans une quatrième partie). Tout les personnages sans exceptions ont des pouvoirs développés et surprenants, c'est le cas de le dire. Ceux qui m'ont le plus surpris sont : Natsu, Lucy, Carla et Gray. Mais pour moi, il y a un point négatif dont il faut absolument parler et souligner : les transformations de Lucy et Carla donne l'impression d'être celle des shojos magicals girls et pour ma part c'est un point certes mignon mais inutile mise à part à faire perdre du temps, encore celle de Lucy peut éventuellement passer mais celle de Carla n'a ni queue ni tête ! 

    Concernant le graphisme, je trouve que le mangaka s'est encore amélioré, je dirais même qu'il s'est surpassé  !! Bien sûr, l'auteur aime les personnages féminins avec de belles formes et on peut voir que Erza et Lucy on non seulement prit des hanches mais aussi une bonne grosse taille de bonnet !! Après je trouve pas cela dérangeant dans le sens où ce n'est pas vulgaire. D'autant plus, que je préfère les dessins du film à ceux de la série, on peut donc en déduire que les graphisme des personnages pour la nouvelle saison vont nous séduire encore plus que les précédents ! Mais là encore, j'ai un petit point négatif à apporter, au début de la série, les cheveux de nos protagonistes étaient flashy ensuite, au milieu des jeux magiques, ils sont devenu plus pâles et maintenant nous nous retrouvons entre ses deux tons de couleurs flashy et pâle avec en pus des "reflets" qui donne un petit effet plastique, bien entendu il en reste léger. Aussi, le fan service est près peu vu, personnellement j'ai trouvé très peu de fan service, il n'en a pas été abusé pour une fois et j'apprécie beaucoup ça dans le film car du coup, on prend plus plaisir dans le sens où on ne voit pas que ça ! Il est minime est sur une duré si on devait à la limite les rassembler de cinq petite misérable minutes !

    Et enfin, les OST, qui sont toujours aussi sublime, j'ai particulièrement aimé celui de la danse de Lucy comme j'ai pu le dire plus haut, je trouvais plus entraînant que les autres. Le petit opening était aussi bien et celui de fin une tuerie honnêtement !! Par ailleurs je crois que ce sont de nouveaux OST pour la série mais je ne suis malheureusement pas sur. 

    Donc d'après moi, il vaut mieux connaître la suite du manga pour regarder le film enfin après ce n'est pas une nécessité c'est juste pour éviter tout spoile mais il vaut le coup d'oeil. Un petit conseil contradictoire, regardez le film vraiment jusqu'à la fin car il y a une petite preview de la saison 2018 !! Pour conclure je vous dirais que ce film est un incontournable, il fera probablement écho dans la série qui va bientôt sortir. Regardez-le !! On se dit à bientôt, n'hésitez pas à laisser un commentaire ça fait toujours plaisir, merci.


    8 commentaires
  • L'histoire se centre sur Aoyama, un génie du football qui représente le Japon. Son style de jeu est la "propreté", il ne tacle pas et ne touche jamais la ballon. S'il doit faire une remise en jeu, il ne le fait que s'il porte des gants.

     

     

     Keppeki Danshi Aoyama-kun est un animé sorti récemment et qui compte actuellement sept épisodes, il est encore en cours vu que d'autres épisodes sortiront. Cet animé de catégorie sport représente le foot, rappelons que l'été dernier, Days un animé également de foot était sorti et Days semble être le parfait opposé de Keppeki Danshi Aoyama-kun. Mais ce n'est pas tout, cet animé est également aussi hilarant que Days !

    Pourquoi ?

    Tout d'abord, on a un personnage qui sort de l'ordinaire, c'est pas tout les jours qu'on aperçoit un hyper maniaque faire du foot un sport quand même pas mal salissant  ! Donc on a notre héro, doué mais plutôt asocial qui pourtant essaye de "prendre soin de autres". Oui, c'est entre guillemets car il a de bonnes attentions envers certains personnages même si il est plutôt franc. Aoyama est un personnage comique dans la mesure où il arrive à se retrouver dans des situations un peu loufoque alors qu'il n'avait rien demandé  ! Par ailleurs on pourrait se demander si son côté ultras maniaque n'est pas un peu abusé sur les bords ? Si par hasard cela ne serait pas de l'ironie ? On pourrait se le demander. Ce n'est pas tout, Aoyama va aussi être confronté à sa propre personnalité maniaque enfin, je vais pas vous spoiler non plus mais Aoyama est un personnage hors du commun dans la japanimation. Bien sûr et heureusement, il n'y a pas que lui comme personnage un peu... spécial qui sort de l'ordinaire, nous avons tout une brochette de personnages apparaissant dans les épisodes où un épisode se consacre sur tel personnage sans négliger pour autant les autres. Ce que je trouve vraiment bien réussi par ailleurs. L'auteur a réussi à jongler avec plusieurs personnages en leur donnant à chacun un rôle important. Concernant encore notre brochette de personnages, ils ont tous leur caractère propre par conséquent cela entraîne un réalisme mais aussi des situations comiques. Ils apportent tous leur petit grain de sel qui permet de nous amuser. Bref, les personnages sont atypiques, divertissant,  touchant aussi il faut dire, également attachant, je me sens proche de Aoyama il faut dire... et drôle.

    Concernant l'histoire comme j'ai pu beaucoup le dire avec les personnages, elle est drôle et divertissante. L'histoire est chronologique, chaque chose s'emboîte grâce à une autre chose. De plus, elle n'est pas bâclé, on apprend petit à petit à connaître les personnages et petit à petit on s'attache forcément à l'un d'eux. Elle est également riche en rebondissements sur lequel on ne s'y attend vraiment pas ! On voit tout le travail que cet animé à pu demander et quel point l'auteur s'est éclater à le réaliser. L'animé nous transporte dans son univers, personnellement, j'étais complément en état de rire constant devant mais aussi un peu... Dans le cas de l'admiration. J'étais plongée dans cet animé. Généralement les animés de sports nous transporte dans l'animé mais on est aussi dans un état, je ne dirais pas de folie mais presque, on accroche tellement que dès qu'il y a un but on edt prêt à crier comme si c'était un vrai match diffuser à la télé  !

    Passons maintenant à la partie importante, le dessin. Il est magnifique. Il n'y a pas à dire c'est juste splendide. Précis dans les traits, les parties comiques étaient représentés par des chibis. Les couleurs sont naturelles, personnes avec un arc en ciel dans les cheveux où des yeux de toutes les couleurs, bref des couleurs utilisaient pour la fantasy. Dans le cas present, les couleurs "normal" font que l'animé appuie bien sur le fait qu'il soit réaliste. Les dessins avec les chibis accentuentt le côté comique comme j'ai pu le dire plus haut et c'était une bonne idée je trouve car les scènes nous ferait bien moins rire sinon. Pourtant, il y a aussi des scènes comiques sans qu'ils soient chibis et c'est toujours drôle il faut dire. L'auteur s'est également éclater sur le dessin. Pour ce qui est des expressions faciaux, ils sont bien dessinés aussi, j'ai aussi l'impression que tout se joue sur le regard !! L'expression des yeux semblent assez important. 

    Bon eh bien, je pourrais vous en dire plus mais la critique s'éterniserait et là n'est pas le but. Je ne voudrais pas non plus vous spoiler mais je vous recommande vive cet animé  ! Alors n'hésitez pas à laisser un commentaire ou un avis si vous l'avez vu, ça fait toujours plaisir, à bientôt pour une prochaine critique !


    votre commentaire
  • Sisti, une jeune magicienne intègre une académie de magie reconnue pour aiguiser ses compétences et résoudre le mystère du château dans le ciel (Sky Castle). 
    Alors que son professeur préféré part en retraite, ce dernier est remplacé par Glen, un paresseux qui ne possède aucune compétence pour enseigner. 
    Elle se pose alors une question : "Comment le meilleur magicien de cette académie a pu recruter un tel énergumène ?"
     

     

     

    Rokudenashi Majutsu Koushi to Akashic Records animé adapté du roman de Tarou Hitsuji, Rokudenashi majutsu koushi to akashic records est un animé en douze épisodes dont une saison deux est fort possible mais dont aucune information n'est disponible pour le moment à ce sujet. Cet animé est un semblant de déjà vu. 

    Pourquoi ?

    Tout d'abord, le thème utilisé : la magie, le mystère d'une île inconnu que des gens veulent résoudre, une révolution de la part des méchants. Mais développons tout ces points ! Commençons par la magie, certains animés utilisent des formules dans d'autres langues, ça nous donne un effet de réel quelque part, c'est aussi intéressant et très classe, il faut l'avouer mais surtout, la magie dans mes animés ont un seul sens et une seule utilisation avec différente formule pour le même résultat. Je m'explique, le feu c'est l'élément du feu un point c'est tout, les personnages d'animés vont dire une formule du genre : "ô flamme de l'enfer brûle" donc on peut avoir des flammes de feu qui brûle une feuille et il y aura une autre formule pour faire une explosion, c'est là que je veux en venir dans les autres animés c'est une formule pour chaque technique.  Alors que au contraire, dans cet animé, avec une formule on peut faire mille et une chose !! Alors,  c'est ce qui change tout, avec la même formule que j'ai utilisé plus haut, on peut brûler, exploser, petite flamme, ect... Concernant le mystère, on n'en sait pas plus mais on sait qu'il y a quelque chose entre ce mystère et la révolution des "méchants". Pour ce qu'il est des méchants, ils arrivent bien trop vite à mon goût. 

    Ensuite, pour les personnages, ils sont aussi dans le "déjà vu", dans le cliché selon moi. Prenons tout d'abord Glen, le professeur un peu loufoque, paresseux, il est narcissique, il est aussi chiant, drôle mais aussi très puissant, on sait tous que les personnages "idiots" sont super puissant, badass ! Mais qu'ils ont un passé très sombre !  Oui, ce personnage dégageait un certain mystère durant les épisodes, élucidé quelques épisodes plus tard, c'est dommage selon moi, ça aurait été intéressant... Glen est aussi un personnage observateur et réfléchis bien qu'il fasse constament le pitre ! Mais passons à Sisti, deuxième personnages principales avec Glen en premier, ce personnage féminin est comparable à d'autres personnages féminins, je m'excuse de le dire mais inutile ! Clairement inutile, je ne vise bien sûr aucun manga... Je suis navrée de le dire mais c'est ainsi, elle pique des colères au quart de tour quand sa concerne ses sentiments propres. Concernant les combats.... Je ne la trouve pas très puissante, elle passe son temps à pleurer. Elle est utile certes... Elle est intelligente mais je ne la trouve pas indispensable à l'animé. Personnellement, je trouve ce genre de personnage un peu chiant, elle garde tout pour elle, se comporte en petite princesse mais dès qu'il y a un problème... Là c'est bien plus compliqué pour elle. Ensuite, autre personnage que je juge important, Ruima, elle est là clé de l'animé, d'après moi, c'est le personnage au coeur véritable de l'animé  ! Je trouve ce personnage plaisant, elle attachante tout comme Glen par ailleurs. Ruima donne l'impression de survivre dans le monde où elle est, elle se bat de toutes ses forces, autour de ce personnage est créer un mystère plutôt pesant, intéressant, on veut savoir le pourquoi du comment. Elle est forte mentalement, cache un lourd secret qui est un fardeau pour elle, on compatit pour ce personnage. Bref, ces trois personnages sont diamétralement opposés, je reste vague pour ne pas vous gâchez le plaisir de découvrir l'animé et tout ses autres personnages.

    Passons maintenant à l'histoire, point important je trouve, c'est du déjà vu, on est d'accord pourtant, l'animé possède que douze épisodes. Tout va trop vite. Les événements vont trop vite, ils sont peu développés ce qui est navrant car il est tout de même intéressant mais chaque épisode résout un problème. On a un véritable problème celui qui est principal avec des petits problèmes résolut en un épisode. Ensuite, on est tout même pris dans l'histoire même si ça va très vite. Mais je n'en dirais pas plus.

    Et enfin, pour ce qui est de l'opening et de l'ending, ils sont sublimes et entraînant  !  Voilà, je pense en avoir assez dit sur cet animé, j'espère que cette critique vous aura plus, n'hésitez pas à laisser un avis en commentaire, ça fait toujours plaisir, à bientôt. 


    votre commentaire
  • Dans cette histoire nous suivons un groupe de lycéens dans le quotidien. Autant dans leurs peines que dans leurs meilleurs moments. Natsuki Enomoto est une étudiante de troisième année au lycée Sakuragaoka. Cette dernière est amoureuse de Setoguchi Yû, son ami d'enfance. Un jour, lorsqu'elle décide enfin à se déclarer, Natsuki fait une grave erreur. En effet, par peur de se faire rejeter, elle décide de faire passer sa déclaration pour un entraînement. Vu que Natsuki continue de prétendre ne pas être amoureuse de Yû, Koyuki Ayase, un autre élève de sa classe décide de se lancer pour se déclarer à Natsuki.
    Pourra-t-elle un jour arrêter cette mascarade et se déclarer pour de "vrai" à Yû ?

    Mae kara suki deshita ~kokuhaku jikkou iinkai~ est un film adapté du projet Vocaloid crée par HoneyWorks. Composé et crée par HoneyWorks en 2012, il s'agit d'une musique qui mélange parties musicales, illustrations, paroles et de quelques moments animés. Bref, Mae kara suki deshita est un film réalisé pour faire connaître non seulement le groupe, donc il sert de promotion mais il sert aussi à faire tremplin et faire décoller sa popularité  ! En même temps, quoi de plus normal pour un groupe de musique de style romantique qui fait représente la vie des adolescents amoureux.

    Pourquoi ?

    Alors tout d'abord, Honeyworks est un groupe musical qui veut faire rêver, on le voit, que cela soit dans le clip comme la musique du groupe. HoneyWorks veut montrer ce que ressentent les adolescent(e)s amoureu (se)(x) et selon moi, ils veulent aussi donner une certaines force à ces gens là. Ce groupe touche vraiment la corde sensible. Pour ce qui est du film, il respecte très bien les chronologies des musiques, il n'est pas bâclé pour moi. Mae kara suki deshita, propose plusieurs couples différents et leurs trains trains quotidien sans trop non plus pousser l'histoire car la n'est pas l'objectif premier comme j'ai pu le dire un peu plus haut, ce qui explique à la fois que c'est un bon vieux shojo fait de façon très shojo et l'absence malheureuse de scénario... pourtant, les graphismes sont magnifiques. Les dessins sont bien poussés et tout de même recherché il faut le dire mais, il y a aussi beaucoup de jeux sur les couleurs ce qui expliquent qu'on a du mal à détaché le regard !!

    Pour ce qui sont des personnages, de qui aime qui, je vous ai tout simplement trouvé en anglais un petit récapitulatif www que je trouve assez complet. Par ailleurs, dans le récapitulatif, vous trouverez des personnages qui appartiennent au film : Zutto suki datta kuse ni. HoneyWorks à créé un film poir faire connaître aussi les personnages et leurs histoires de coeur. Donc, pour en revenir à nos personnages, ils sont plutôt attachants et agréables à voir et à entendre.  Ils ne sont certes pas beaucoup développés mais suffisamment dans le côté de l'amour et donc de leur sentiment. Alors on peut se dire que ça peut suffire même si c'est dommage... Pourtant, le film ne fait que uniquement respecter la musique du groupe on ne peut donc pas critiquer ce point vu là.

    Ensuite, le film ou plutôt, le court-métrage car il ne fait que une heure trois et des secondes propose plusieurs des musiques du groupe pour le représenter, de ce côté on est servi et j'ai personnellement adoré les musiques surtout que si on les connait un peu, on sait de quoi ça parle. 

    Donc, pour moi, ce film promotionnel est une grande réussite, je pense que si il aurait été plus long, il n'aurait pas respecté la chronologie du groupe. Et puis après tout, un shojo de ce type là, de temps à autres ça nous fait du bien ! Voilà donc tout pour moi, je pense en avoir assez dit sur le sujet, si vous avez des avis à faire partager, allez-y en commentaire, ça fait toujours plaisir, sur ce à bientôt.


    votre commentaire
  • Les Etats-Unis, dans un futur proche. Mae est engagée chez The Circle, le groupe de nouvelles technologies et de médias sociaux le plus puissant au monde. Pour elle, c'est une opportunité en or ! Tandis qu'elle prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l'entreprise, Eamon Bailey, l'encourage à participer à une expérience révolutionnaire qui bouscule les limites de la vie privée, de l'éthique et des libertés individuelles. Désormais, les choix que fait Mae dans le cadre de cette expérience impactent l'avenir de ses amis, de ses proches et de l'humanité tout entière…

     

    The circle étant de base un livre à succès de Dave Eggers adapté ensuite en film avec comme actrice principale Emma Watson, notre actrice anglaise préféré qui joue dans beaucoup de film à succès. The cercle est un très bon film malgré le fait qu'il soit assez “bâclé” et que certaines incohérences persistes à l’intérieur. Il aurait pu être un excellent film si certains élèments avaient été respecté. Bien sur, il reste tout de même intéressant à voir !

    Pourquoi ?

    Tout d’abord, The cercle est assez original dans sa thématique vu qu’il est très actuel : une entreprise qui veut me semble t-il avoir le pouvoir sur la population grâce au méthode technologique comme les réseaux sociaux. Ensuite, on peut assister à l'endoctrinement des employés. Nous qui sommes spectateurs voyons que les “mechants”, les “cobayes” veulent manipuler d'autres gens puissent que eux-même sont manipulés !! Mais si nous avions été à leur place aurions-nous pu voir cet endoctrinement ? Pas sur, ou du moins pas tout le monde car on le voit, l'héroïne n'est pas le genre de fille naïve et influençable, c’est tout le contraire ! Or, on voit clairement que le patron, l’homme le plus haut placé dans l’entreprise arrive à manipuler ses salariés avec pas grands choses. Il y parvient quand même grâce au moyen : des gestes écologiques, de biodiversité, des gestes “salvateurs”, des moments où il dit que ses salariés doivent travailler tout en s’amusant, ect... Bref les employés boivent les paroles du patron. Je trouve que sur ce plan là, le film est bien fait. On voit à quel point il facile de manipuler quelqu’un en touchant la corde sensible. Ou bien de manipuler rien qu’avec les réseaux sociaux. Et je pense que si le film avait un message à faire passer cela serait de faire attention à notre vie privée et à ce qui nous entoure. Surtout que, on le voit, ceux qui sont manipulé dans le film sont ceux qui travaillent à the cercle et qui commence à entrer dans la vie active. Le film aurait très bien pu être un moyen de prévention, pourquoi pas ?

    Mais si ce n'avait été que cela, le film aurait été parfait or, il ne l'est pas. De plus, dedans on ne sait pas combien de temps est passé, un mois ? Deux mois ? Non, je dirais bien plus... Mais impossible de déterminer. Autre incohérence, la confiance. Elle arrive bien trop facilement !!! Et la phrase type “dès que je t’ai vu, j’ai su que tu étais différente et que je pourrais avoir confiance en toi”, cette phrase se case partout et c'est du déjà vu clairement. Mais ce n’est qu’un détail même si se sont plein de petites choses qui font que c’est ainsi.

    Concernant le jeu d’acteur, je ne peux rien dire dessus, il est juste parfait, c’est le point irréprochable du film. Emma Watson est parfaite dans ce rôle, il n’y a pas à dire, elle rentre bien dans la peau de son personnage. Par ailleurs, son personnage Mae est un peu bâclé et je trouve cela dommage, vraiment. Si son personnage avait été un peu plus développé, l'histoire aurait été un peu plus profonde car on voit que Mae souffre de sa situation familial. J'entends par-là la maladie de son pére. Mais combien de fois la voit-on en souffrir ? On le sait car on le voit à son expression facial quand elle l’évoque. On la voit aussi triste de temps à autres mais selon moi, si le réalisateur aurait un peu plus appuyé ce côté-là, le film aurait plus touchant. Autre chose encore, concernant le créateur du projet de the cercle, je trouve aussi et également dommage que ce personnage soit, le mot n’est même plus bâclé, c’est complement INEXISTANT. Il fait de brève apparition qui ne dur qu'une dizaine de minutes et son rôle s'arrête à : expliquer la situation dans laquelle il se trouve, ouvrir les yeux de l’héroine sur ce qu'il se passe et trouve des informations pour elle. Pourtant, ce personnage est le plus important de tout le film !!!! Il a un pouvoir monstrueux sur the cercle, personne ne connaît son visage, il pourrait tout faire arrêter alors pourquoi son rôle dans le film est-il inexistant ??

    Pour finir, je vais vous parler de cette fin, je crois que ça fait de nombreuses fois que j’emploie les mots : “fin en queue de poisson”. Et oui, encore une fin comme celle-ci. Je commence à croire que c'est une mode... Enfin, la fin du film se termine par un retournement de situation malheureusement, le retournement de situation qu'on attendait tout le long du film à lieu : à la fin. Pourquoi ? A vrai dire, je ne comprends pas tellement se choix d'un côté mais de l'autre, il est clair et évident que ce film n'est autre qu'une promotion du livre. Malheureusement oui, si le film est autant, je ne dirais pas bâclé encore une fois, j’abuse trop de ce mot, car malgré tout, il est plutôt bien réalisé donc j'emploierai “autant d'incohérences” c'est tout simplement et bêtement pour que le livre se vend !! Et, ils n'avaient pas tord, le film est fait de sorte à provoquer en nous une certaine curiosité donc, ils ont été très malin je dois dire.

    Voilà, je pense en avoir dit assez, j’en ai peut-être trop dit mais rien ne vous spoilera, ne vous en faites pas. Je vous conseille donc ce film à condition bien sûr de lire le livre sinon vous aurez un avis négatif. Je vous à bientôt, n'hésitez pas à laisser un avis en commentaire, ça fait toujours plaisir. 


    votre commentaire